Dragon Ball Z RPG Reborn est un forum RPG, qui vous permettra d'incarner un personnage de l'univers de Dragon Ball Z, ou en créer un de toutes pièces pour vous lancer dans l'aventure.

Partagez | 
 

 Fiche de Zoro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Saiyan

avatar
Je suis
Hakai

Masculin Messages : 293
Zénies : 4787
Age : 25
Alignement : : Bon +7


Données du Personnage
Points Z:
74/120  (74/120)
Niveau:
152/400  (152/400)
Inventaire d'Objets ::

MessageSujet: Fiche de Zoro   Ven Fév 07, 2014 11:14 am

Voilà ta fiche défenseur de la veuve et de l'orphelin ! Tu la marquera de la pointe de ton sabre ! D'un Z qui veux dire Zorooooooooo ! ZOrooooooo Vainqueur tu l'es à chaque fois ! *fit fit fit* ( c'est le bruit du sabre qui taille le Z le fit Louche )

_________________

Nous nous arrêtons de chercher des monstres sous notre lit.. Le jour où nous réalisons qu'ils sont à l’intérieur de nous.


PNJ : Kusai. Vicky. Teron.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Je suis
Invité



MessageSujet: Re: Fiche de Zoro   Ven Fév 07, 2014 9:23 pm


Roronoa Zoro




Nom du personnage : Roronoa Zoro

Age : 21 ans

Race : Terrien

Alignement : Neutre





L'histoire de Zoro Roronoa commence sur une petite île un peu à l'écart du reste du monde, dans un petit village du nom de Shimotsuki. Dans ce dernier se trouve un dojo où l'on pratique les arts martiaux et l'art de manier les katanas, des sabres à l'allure fine et dont le tranchant est égale au niveau de son porteur. C'est dans ce dernier que le jeune homme fut recueilli après avoir été abandonné, selon celui qui s'occupera de lui jusqu'à sa majorité, sans jamais savoir qui était ses vrais parents. Dès son plus jeune âge, Zoro fut éduqué comme la plupart des élèves qui venaient au dojo, en apprenant le respect et surtout à suivre la voie de l'honneur sans jamais s'en détacher. L’intérêt qu'il portait à ses enseignements n'avait d'égal que sa volonté de progresser aussi bien physiquement que mentalement et c'est ce qui va en faire rapidement l'un des meilleurs élèves du dojo, puis le meilleur alors qu'il n'a pas plus que huit ans. Des vrais katanas étant trop lourd pour lui, il avait le droit de s'entraîner avec ceux en bois pour déjà apprendre à manier ses armes et à copier le style de ses senseis.

Mais rapidement, le jeune garçon va vouloir se développer encore plus et va se créer peu à peu un style qui lui sera propre: le Santôryû, un style où il possède un katana d'entraînement dans chaque main et un autre dans la bouche, bien que cela soit encore très compliqué à son âge et pour son corps. En même temps qu'il va créer son style, une rivale va apparaitre dans le dojo mais cette dernière n'est pas comme le reste des élèves... elle est vraiment doué et cela va pousser Zoro à se surpasser encore plus dans ses entraînements et à la défier régulièrement. Mais rien n'y fait, il aura beau tenter de la battre des dizaines de fois, il n'en sera rien et elle ressortira toujours vainqueur de leurs affrontements, pourtant acharné et d'un niveau bien supérieur à celui d'un élève de leur âge. Le temps passe et le petit garçon a maintenant dix ans, continuant de s'entraîner pour toujours pouvoir battre sa rivale sans y arriver. Un soir de pleine Lune, il décida de lui donner rendez vous pour un nouveau combat entre eux, mais avec de vrais armes cette fois. Cela avait tout d'un affrontement sérieux où ils pourraient tout deux mettre leur vie en jeu, cependant le combat tourna vite en faveur de la jeune fille qui utilisait un katana qu'elle avait l'habitude de manier, contre trois katanas en acier pour Zoro qui ne portait que très rarement de vrais katanas entre ses mains. Voyant qu'une fois de plus, il était incapable de la battre ou même de rivaliser avec elle dans un combat sérieux, les larmes commencèrent à couler le long de ses joues avec ce sentiment d'impuissance qui s'emparait de lui et le fit se mettre à genoux. C'est alors que sa rivale s'avança vers lui pour lui tendre la main, avec une ferme intention de remotiver le jeune garçon et l'aider:

"Tu ne réussis pas à me battre pour le moment malgré tous tes entraînements car j'en fais de même afin de devenir meilleur moi aussi, et car j'ai un très bon rival qui ne cesse de progresser. Tu dois continuer tes efforts si tu veux devenir le meilleur combattant qui existe et plus tard, tu partiras d'ici pour affronter des personnes encore plus fortes que moi et ton niveau ne cessera d'augmenter. Promet moi que tu fera tout cela pour devenir une légende, moi je suis forte pour le moment mais je suis une fille, je finirais par être plus faible que toi au bout d'un moment...

-Dans ce cas, promet moi aussi de toujours t'entraîner pour toi aussi devenir la meilleure au monde!.. Tu peux y parvenir car tu as la volonté toi aussi de t'entraîner pour te surpasser. Faisons nous cette promesse..."


Après ces paroles, Zoro lui attrapa la main pour se relever avec son aide et continua de serrer cette main une fois levé, comme s'il signait une promesse, cette promesse qu'ils venaient tous les deux de se faire. Ce soir au clair de lune restera à jamais graver dans la tête de ce garçon, surtout avec les événements qui vont suivre les jours suivants. Plus déterminé que jamais à s'améliorer pour tenir sa promesse, Zoro s'entraîne comme un force-né, quitte à s'endormir complètement pendant ses entraînements intensifs, tellement il est épuisé. Sa détermination est sans faille et rien ne le ferait reculer... jusqu'à ce qu'il apprenne qu'un tragique accident est arrivé à sa rivale, la tuant sur le coup et créant un grand deuil dans tout le village... Le plus touché est bien évidemment le jeune garçon avec qui elle avait fait cette promesse de devenir la plus forte possible. Ce dernier demeura inconsolable pendant un long moment et se demanda bien ce qu'il allait pouvoir faire, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'elle aurait sans aucun doute voulu que ce dernier continue ce qu'il faisait afin de pouvoir tenir la promesse qu'ils leur tenaient tant à cœur. Pour ne jamais oublier cette promesse qu'il lui avait fait, le garçon se rendit jusqu'au domicile du père de sa rivale, qui était aussi un sensei au dojo du village, pour lui demander de lui offrir le katana qu'elle chérissait tant, pour continuer de lui faire vivre leur serment et qu'il puisse devenir plus fort. C'est avec une certaine émotion que l'homme accepta et confia la fameuse lame au meilleur élève du dojo en espérant qu'il tiendrait parole.

Les années passèrent, jusqu'à ce que Zoro soit presque devenu un homme et ait atteint l'âge de 17 ans où il décida de partir de son village pour rejoindre le continent le plus proche. Il avait déjà appris tout ce qu'on pouvait lui apprendre sur cette île, sa force et son endurance s'étaient grandement amélioré et son style de combat, le Santôryû, qu'il avait crée, était maintenant très au point et avait même fait ses preuves contre certains adversaires d'entraînements. Il fallait à présent que le jeune homme découvre le monde, le parcoure et devienne beaucoup plus fort en affrontant d'autres personnes pour se forger sa propre expérience du monde. Il emporte le katana qui lui était si cher à présent, ainsi que deux autres offerts par les senseis du dojo pour son départ sur le continent. Quelques jours du bateau furent nécessaires pour atteindre la destination et pendant ce temps, Zoro ne cessa de s'entraîner en portant des poids à la limite de l'impossible pour un humain de base, enfin non-entraîné, et enchaina les séries de pompes, abdos et autres exercices pour se muscler afin d'être prêt dès son arrivée sur le nouveau continent. Dès son arrivée sur ce dernier, il débarqua dans une petite ville où l'on proposait des tournois de combat, le meilleur moyen de tester sa force actuelle sachant qu'il n'a jamais affronté quelqu'un d'autre que les gens de sa petite île. Avec une grande dextérité et non sans efforts, l'homme aux cheveux verts réussit à gagner le tournoi du jour, c'est ainsi qu'on lui indiqua un nouvel endroit où il pourrait tester sa force, sans plus tarder il se mit en route vers ce nouveau objectif...

Sa quête pour tester sa force et s'améliorer développa en lui une envie constante de se battre, comme s'il se sentait obliger d'affronter quelqu'un pour progresser à présent. Loin d'être devenue une drogue, c'est la raison qui le pousse à aller toujours plus loin et à s'entraîner, mais c'est aussi ce qui va le mettre sur une route très dangereuse et qui a failli lui coûter la vie... Un jour où il venait d'obtenir le nom d'un combattant que l'on surnomme "L'épéiste invincible", Zoro décida de se mettre en route pour aller l'affronter immédiatement. Un combattant invincible, qui en plus est invincible selon les gens qui l'ont vus se battre, il était hors de question de louper une telle occasion et de ne pas réaliser l'un des plus grands combats de sa vie. Le jeune homme le trouva assez rapidement dans un coin isolée entre deux falaises, vivant dans un château abandonnée au milieu d'une forêt assez ravagé autour de la grande bâtisse. Comme avant chaque combat qu'il considère comme une étape qui va le faire devenir plus fort, il retire le bandeau vert foncé d'autour de son bras et le balance sur sa tête, rendant son regard encore plus inquiétant que lorsqu'il se bat d'habitude et prouvant son sérieux. L'homme se révéla après quelques appels à sa porte de la part de l'épéiste, il était à peu près du même gabarit que Zoro mais son regard est beaucoup plus perçant et son arme est incroyablement plus imposante, ornée de bijoux dans sa garde. Cet homme dégageait une aura très différente de tous les adversaires que le jeune épéiste avait pu affronté auparavant, cet même aura était comme écrasante, comme si il était nettement supérieur à son ennemi.

Avant de commencer, il lui déclara qu'il ne ferait preuve d'aucune pitié à son égard mais qu'il ne se battrait pas à fond pour ne pas gâcher son plaisir. Vexé de telles paroles, Zoro engagea immédiatement le combat en dégainant ses katanas et en fonçant sur l'adversaire, mais ce dernier esquiva simplement en s'envolant... Cette vision figea un instant l'épéiste qui n'avait jamais rien vu de tel, mais sans doute que ce n'était qu'un tour de passe passe pour essayer de l'impressionner. Lorsque son adversaire regagna le sol, il dégaina aussi son homme et des coups commencèrent à s'échanger à toute vitesse, le bruit de l'acier se percutant occupait tous l'espace sonore sur des dizaines de mètres. Après quelques secondes de combat, la différence de combat était clairement visible, celui que l'on considérait comme Invincible était tout bonnement au dessus du jeune homme qui faisait tout pour parer ses coups mais les blessures ne tardèrent pas à apparaitre l'une après l'autre sur son corps, le faisant perdre du sang peu à peu. Devant une telle différence de niveau, Zoro tenta alors sa plus puissante technique contre son adversaire pour tenter de le toucher, mais ce dernier la brisa en un simple coup puissant d'épée mais avec une certaine énergie visible à l'oeil nu, brisant les deux katanas qu'il tenait dans les mains, ne laissant que celui qu'il tenait dans sa bouche, celui de sa rivale. La défaite était totale mais pour le jeune homme, hors de question de mourir dans le déshonneur alors il rangea son katana, le prit dans sa main droite et se retourna en écartant les bras vers son adversaire. Ce dernier, surpris par un tel acte, lui demanda:

"Que fais-tu dans cette position?

-Un coup dans le dos est le déshonneur pour un bretteur!

-Belles dernières paroles!"


Dans un dernier mouvement, l'homme au regard perçant trancha violemment le torse de Zoro qui s'effondra aussitôt sur le dos, sentant son sang sortir de lui peu à peu... puis il perdit conscience, en se disant que c'était la fin et qu'il n'atteindrait finalement la promesse faite à sa rivale d'enfance... Jusqu'à ce qu'il revienne à lui, allongé dans un lit, dans ce qui semblait être une petite maison. Il lui était impossible de lever ou même de se mettre sur le côté tellement la douleur et la cicatrice qui lui traversé le torse lui étaient insupportables. En regardant un peu plus autour de lui, il remarqua une femme brune qui le regardait, qui parti avant de revenir avec un homme un peu bizarre lui expliqua brièvement qu'il avait été apporté au bord de la mort et que c'était un miracle qu'il ait survécu à une telle blessure. Les centaines d'heures d'entraînement et les dizaines d'affrontements qu'ils avaient réalisés n'étaient pas inutiles au final... Il lui confia aussi qu'il avait pu assister au combat que Zoro avait livré contre ce fameux homme et qu'il souhaitait lui enseigner quelques choses "utiles" quand il serait capable de marcher à nouveau. C'est avec le sourire aux lèvres que l'épéiste accepta cette proposition, vu sa situation et une telle défaite, il n'avait rien à perdre à en apprendre plus et, pourquoi pas, comprendre comment son adversaire avait pu le démolir avec tant de facilités.

Quelques semaines passèrent et Zoro était déjà capable de tenir debout malgré tous les avertissements et les interdictions qu'on avait pu lui donner de faire attention à lui et qu'il devait attendre d'être complètement remis. Le jeune homme retrouva le mystérieux homme qui voulait lui "enseigner", afin de voir si cela était intéressant ou non, sans quoi il aurait repris sa route et son entraînement. En arrivant chez lui, ce dernier l'invita à entrer pour d'abord discuter avec lui, vu que son corps ne supporterait pas pour le moment l'entraînement qu'il avait prévu. Cet homme assez âgé semblait quand même connaître beaucoup de choses sur ce monde et surtout des choses qui échappaient à Zoro qui n'avait vécu que deux années dans une région assez limité du continent pour se battre sans arrêt. Avant de commencer, il lui fit promettre qu'il ne devrait plus retourner se battre contre l'homme au regard perçant, sans quoi il se ferait tuer pour de bon cette fois, l'épéiste eut du mal à se résigner mais il finit par accepté cette condition. Après cela, le vieil homme, quand même très bien conservé, lui expliqua tout ce qu'il y avait à savoir sur la "force intérieure" qui est en chaque personne, ce qu'il appelle plus couramment "Kikoha" en lui précisant que les personnes qui savent se servir d'un tel pouvoir sur Terre sont en nombre assez limités car cela requiert un physique et un mental à tout épreuve. Il lui fit aussi la démonstration en faisant apparaitre une boule d'énergie dans sa main et la fit exploser un peu plus loin, lui montrant aussi qu'en manipulant cet énergie, on pouvait voler sans difficulté, mais que tout ça serait long à apprendre et nécessiterait un entraînement acharné. Un coup de frisson parcourut le dos de Zoro qui n'hésita pas une seule seconde à accepter l'offre de l'homme d'en faire son disciple pour lui apprendre tout ça, un nouvel objectif venait de lui apparaitre et cela lui permettrait de continuer sa quête pour devenir le meilleur combattant au monde.

L'entraînement était très dure, à la limite de l'épuisement mortel mais il n'abandonnerait pas, se jurant sur le katana qu'il lui restait, qu'il tiendrait sa promesse et qu'un jour il serait le meilleur. Cela lui pris quelques semaines pour être capable de faire apparaître une simple boule d'énergie car il avait du mal à contrôler sa grande énergie qui s'était forgé au fil des années d'entraînements. Cependant, une fois qu'il était capable de faire apparaître l'énergie et d'utiliser un peu le Kikoha, tout le reste s'enchaîna à grande vitesse et en un an, il fut capable d'utiliser une grande partie des techniques que le vieil homme voulait lui apprendre et commença à créer les siennes afin d'améliorer ses techniques de Santôryû en les combinant à l'énergie spirituelle comme le faisait l'homme qui l'avait vaincu. Ce progrès lui coûta encore quelques mois d'efforts pour perfectionner ses techniques et être capable de les maîtriser correctement, mais ça en valait grandement la peine en voyant le résultat. Il décida donc de partir de chez l'homme qui lui avait tout appris après l'avoir remercié un millier de fois, le vieil homme le remercia aussi de sa compagnie pendant tout ce temps et lui avoua qu'il repartait lui aussi à l'aventure pour s'améliorer et devenir meilleur. Les deux hommes se séparèrent après une franche poignée de main, Zoro se mit en route pour atteindre des villes où il trouverait des perles rares permettant de remplacer ses deux katanas perdus. Il en possédait deux pour le dépanner mais de qualités vraiment moyennes, c'est en parcourant le monde qu'il trouvera deux nouveaux katanas dont la solidité n'ont d'égale que le tranchant de leur lame. Deux véritables trésors de la même beauté que celui de sa rivale.

Zoro a maintenant 21 ans et a décidé de se rendre sur un continent qui lui est encore inconnu afin de découvrir de nouvelles choses et de s'améliorer à nouveau... Mais il était encore loin de s'imaginer que dans l'espace, des gens énormément plus forts que lui se battait pour le pouvoir de la galaxie ou même de l'univers! Son aventure allait sans doute prendre un tournant quand il découvrirait tout ça, quelles décisions prendrait-il? Ça... c'est une histoire que nous allons écrire...


Zoro Roronoa est un homme légèrement grand, mesurant 1 mètre 81 pour ses 72 kilos de muscle pur. En effet, il est un homme vraiment bien bâti avec des muscles clairement visibles sans pour autant faire de lui un tas de muscles ambulant. Son corps en est réduit à un minimum de graisse afin de rester agile et rapide dans ses mouvements en plein affrontement, ce qui est essentiel dans son style de combat: le Santôryû. Il ne porte aucune marque sur le corps... Si ce n'est la gigantesque cicatrice qui lui traverse le torse de son épaule gauche jusqu'à son bassin, au-dessus de sa hanche droite. Au niveau de sa tête, rien de particulier à part ses cheveux verts, ce n'est pourtant pas rare mais il faut savoir que cette couleur est naturelle chez lui. Il porte juste trois boucles d'oreilles à son oreille gauche au niveau accessoire. Zoro a des yeux bleus qui sont assez discrets sur son visage, comme son nez court et ses lèvres minces, lui donnant un visage fin mais très sérieux. Il porte juste trois boucles d'oreilles à son oreille gauche.

Son style vestimentaire est assez varié mais il y a une tenue qu'il porte essentiellement pour se déplacer dans des climats intermédiaires avec un soleil sans une chaleur exceptionnelle. Elle est composée d'un simple t-shirt blanc pour couvrir le torse, un bandana vert foncé attaché autour de son bras gauche qu'il enfile uniquement quand il se bat sérieusement. Mais les deux éléments de sa panoplie qui ne change jamais car il tient à les conserver, c'est son jean noir et son haramaki, une sorte de ceinture porté qui couvre de son bassin jusqu'à ses abdos. Trois autres éléments font partis de sa panoplie mais ceux-là lui sont vitales: il s'agit de ses trois katanas qui lui sont si précieux. Ses armes sont la principale force du jeune homme qui se bat avec le style " Santôryû "; c'est à dire un katana dans chaque main et un autre dans la bouche. Cet exploit, il le doit à un entraînement acharné qui a forgé son corps et tous ses muscles à manier avec la plus grande dextérité ses lames d'une rare dureté.


A première vue, Zoro pourrait être quelqu'un de très méchant et violent, mais tout cela est bien loin de la vérité. Malgré un physique assez imposant et un visage sérieux, le jeune homme est tout à fait sympathique et amical, à condition de ne pas venir lui chercher des problèmes. Il est encore plus amical lorsqu'on vient lui parler accompagné d'une bouteille d'alcool, le bretteur n'est pas du genre à se rendre complètement ivre mais il sait apprécier les bons alcools à leur juste valeur. En parlant de valeur, il y en a une qu'il suit depuis le début des enseignements qu'il a reçu jusqu'à maintenant: c'est l'honneur. Un homme sans honneur ne vaut pas plus qu'un animal sans cervelle ou une bouteille d'alcool vide pour lui... Ce principe de vie est devenu la façon de vivre de Zoro, il ne ferait jamais une action qui salirait son honneur ou qui pourrait déshonorer un de ses proches. Cela le pousse généralement à faire de bonnes actions pour aider les gens qui en ont besoin, il ne peut ignorer des gens qui lui demandent de l'aide, tout dépend de l'action a réaliser bien évidemment.

Malgré cet aspect d'homme honorable, Zoro cache quand même en lui un côté assez dangereux qui le pousse parfois à engager des combats qu'on pourrait considérer "inutile". Il a comme un syndrome qui réagit en lui dès qu'il sent un potentiel puissant adversaire à affronter: il a une "soif de combat" constante. Cette dernière le pousse souvent à demander un duel à une personne qu'il peut estimer forte, mais il ne le ferait pas non plus avec un simple inconnu ou au premier regard. Il faut que la personne dégage quelque chose de particulier ou qu'une "aura" l'entoure, le rendant fort s'il se fit à son instinct, sans quoi Zoro ne ferait que regarder la personne puis passer son chemin. Son envie d'affronter des adversaires forts font que le jeune épéiste ne cesse de progresser et de s'entraîner, afin de toujours pouvoir défier des gens plus balèze les uns que les autres. Autrement dit, la raison actuelle qui pousse cet homme à parcourir la Terre et à s'entraîner, c'est de découvrir des personnes plus puissantes pour les affronter et gagner en expérience.





Techniques illimitées :

Nitōryū Iai: Rashomon:
 

Santōryū: Hyōu Kin Dama:
 

Santōryū: Enbima Yomezu: Oni Giri:
 

Techniques 3*combat :

Santōryū: Tatsu Maki:
 

Ittoryû Iai: Shishi Sonson:
 

Technique 1*combat :

Kyūtōryū: Ashura:
 





- Objets/Arme : 3 Katanas / Bandeau vert foncé
- Métier, titre, etc.. : Protecteur de Chichi
- Lien du premier rp : Rencontre inattendue dans le désert [PV: Tenshinhan]
- Autres infos : Duo avec Tenshinhan
Revenir en haut Aller en bas
 

Fiche de Zoro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique du sabreur de l'année!
» Roronoa Zoro, un sabreur qui à la tête dans les étoiles.
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Z Reborn RPG :: Votre Personnage :: Fiches de Personnages-